15.12.2016

Le malaise des élèves infirmiers

mis à jour le 15.12.2016

© Crédits : Thinkstock

Tout comme leurs aînés, les élèves infirmiers s’inquiètent de l’évolution des conditions d’exercice de la profession qu’ils ont choisie d’exercer. À l’occasion de la grève nationale des infirmiers – le 8 novembre dernier – à laquelle les élèves avaient décidé de participer, la fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (FNESI) a souligné que « le malaise infirmier commence dès la formation », regrettant que les étudiants soient appelés, lors de leurs stages, à remplacer du personnel absent. Les élèves expliquent découvrir des cadences de travail qui leur semblent difficilement tenables. Dans son Portrait des professionnels de santé (2016), le ministère des Affaires sociales et de la Santé note que « l’abandon en cours d’études semble relativement important pour cette formation » (16 % entre 2012 et 2014).

 

 

Vos réactions 0