07.10.2016

Associés, quels risques en cas d’arrêt de travail ?

Les risques en cas d’arrêt de travail d'un associé

© Crédits : Thinkstock

Maladie, accident… L’arrêt de travail d'un associé peut mettre en péril l'exercice professionnel des autres membres du cabinet médical. D’où l’intérêt de souscrire une assurance dédiée. Exemples.

Trois médecins exercent ensemble sous la forme d'une SCP, dont chacun détient le tiers des parts. L'un des associés est souffrant pendant plusieurs mois. Le chiffre d’affaires du groupe se trouve affecté et l’associé en question n’est plus en mesure de régler sa quote-part des frais généraux permanents. Pour éviter une telle situation, une assurance « associés » est indispensable.

Pourquoi souscrire une « assurance associés » ?

Un tel contrat peut proposer en option, la prise en charge des salaires du personnel, des charges salariales, des loyers du local professionnel, des frais d’entretien, etc. L'associé souffrant ou accidenté perçoit une indemnité journalière, proportionnelle à sa quote-part des frais généraux permanents.

Ainsi, le contrat L'assurance la Médicale Associés offre le choix d'un remboursement total ou partiel de ces frais, de la durée de versement de l'indemnité et de son montant, ainsi que la durée de la franchise, quel que soit le mode d’exercice de l’assuré (SCP, SELARL, etc.).

Et en cas de décès d'un associé?

Bien sûr, une telle assurance couvre également les cas les plus graves : le décès d'un associé, ou l'invalidité totale et définitive entraînant l'impossibilité d'exercer.

Chaque associé souscrit un capital décès et très souvent une garantie perte de profession au profit des autres membres, pour un montant correspondant à la valeur de ses parts. Ce capital préservera l'indépendance du cabinet : les autres associés pourront ainsi racheter les parts du praticien disparu ou invalide, ou prendre le temps nécessaire pour rechercher un nouvel associé, tout en continuant d'exercer sereinement.

Pour en savoir plus :
Cabinet de groupe : choisir son mode d’exercice associé
S’installer en groupe : quelles assurances ?

Vos réactions 0