23.12.2015

Revenus des vétérinaires libéraux : les chiffres clés de 2014

Revenus des vétérinaires libéraux : les chiffres clés de 2014

© Crédits : Thinkstock

La Dépêche vétérinaire publie dans son numéro du 7 novembre 2015 la synthèse d’une intéressante étude sur les revenus des vétérinaires libéraux pour l’année 2014.

L’analyse porte sur 8 788 praticiens, soit plus de 80 % des effectifs en activité. Les revenus dont il est question, qualifiés de « base sociale » dans l’étude, portent bien entendu sur les revenus imposables en tant que tels, mais également sur les dividendes socialisés et les cotisations déductibles des contrats facultatifs de prévoyance et de retraite Madelin. À l’instar des rédacteurs de l’étude, nous emploierons indifféremment ci-après l’un et l’autre des deux termes. Ils couvrent le même périmètre.

Quelques éléments chiffrés

En 2014, la base sociale moyenne s’établit à 69 422 €, dont 78 429 € pour les hommes et 51 878 € pour les femmes. Tous sexes confondus, elle augmente de + 6,92 % par rapport à l’exercice 2013, dont + 11,89 % pour les femmes. Les écarts restent toutefois marquants au sein de la profession entre hommes et femmes, au détriment de ces dernières et l’on en connaît les principales raisons. Les hommes sont en effet surreprésentés dans les tranches d’âge comprises entre 42 et 52 ans, séquence durant laquelle les revenus culminent. Ils sont aussi plus nombreux à déclarer un exercice mixte ou rural, exercice dont on sait qu’il induit des revenus généralement supérieurs à ceux liés à une pratique vétérinaire canine. L’éventail de la base sociale propre à la profession reste très large : de moins de 22 366 € pour 879 praticiens à plus de 123 144 € pour 979 de leurs confrères… Voilà qui dénote effectivement des rythmes et des pratiques très variés.

Les revenus des vétérinaires libéraux selon les régions

Vu sous l’angle des régions, c’est en Basse-Normandie et en Lorraine que l’on enregistre les plus hauts revenus moyens avec respectivement 85 000 et 80 000 €. À l’opposé, la fourchette basse se constitue de la Corse (53 000 €), des DOM (54 000 €) et de la région PACA (56 000 €).

L’évolution des revenus des vétérinaires libéraux en fonction de l’âge

Ainsi que le précise l’étude, cette évolution se présente sous la forme d’une courbe en cloche. La progression est constante jusqu’à atteindre un pic entre 42 et 45 ans avant de commencer à décroître de façon régulière jusqu’à 62 ans, le mouvement s’accélérant ensuite à l’approche de l’âge de retraite.

Pour en savoir plus :
Site de la Dépêche vétérinaire (accessible pour les abonnés)
Les numerus clausus 2015 et postes ouverts en écoles vétérinaires
Vétérinaires libéraux : le revenu moyen a baissé en 10 ans

Vos réactions 0