12.01.2017

La réforme du 3e cycle des études médicales est entérinée

Réforme du 3e cycle des études médicales

© Crédits : Thinkstock

Le décret du 25 novembre 2016 relatif à l'organisation du 3e cycle des études médicales met un point final à de longues années de concertation et ouvre la voie à davantage d’interdisciplinarité.

Entamée en 2009, la réforme visant à moderniser le 3e cycle des études médicales sera effective à la rentrée 2017. Première mesure, la plus visible : la trentaine de diplômes d'études spécialisées complémentaires (DESC) laissent place à 43 diplômes d'études spécialisées (DES) filiarisés. Ces DES comportent des co-DES, soit des DES organisés autour de premiers semestres de formation communs mais donnant lieu à la délivrance de diplômes distincts.

L'architecture des diplômes est désormais articulée en trois phases avec l’objectif d’une acquisition progressive des connaissances : la phase socle d’un an, d’approfondissement de deux ou trois ans et de consolidation d’un ou deux ans, la durée dépendant de la spécialité. Pour entrer dans la dernière phase, l’interne devra avoir soutenu sa thèse et sera alors sous le statut d’assistant spécialiste de 3e cycle.

La réforme du 3e cycle ouvre la voie de la réorientation

La réforme ambitionne d’améliorer l’accompagnement des étudiants et en cas de difficultés de proposer une réorientation. Les maquettes de formation pour chaque spécialité, indiquant notamment les modalités d’évaluation des compétences professionnelles, feront l’objet d’un arrêté, attendu au premier trimestre 2017.

Rappelons qu’un médecin en exercice peut désormais approfondir sa spécialité ou en acquérir une nouvelle, conformément à la loi de modernisation de notre système de santé.

 

 

Vos réactions 0